MoBBee / Sommaire
© 2008 / 2016 @MoBBee.fr



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez
Ce Sujet à été Lu : 244 fois sur le site MoBBee.fr


Dimanche 22 Juin 2014 - 17:00

THÉ BAROQUE DANS LE MARAIS


le dimanche 22 juin 2014 à 17h00 Cave du 38Riv'



Nouvelles Voix

MARIN MARAIS

et les folies humaines…

S’il est un instrument qui, plus que tout autre, symbolise la musique française du Grand siècle correspondant au long règne du roi Louis XIV), c’est bien la viole de gambe. Présente dans tous les ensembles musicaux au XVIIème siècle, elle va néanmoins s’en détacher et se distinguer pendant plus d’un siècle, pour devenir «l’instrument soliste» par excellence, chargé de traduire dans l’intimité des salons royaux ou privés toutes les émotions des plus grands compositeurs français de l’époque baroque. On peut ainsi évoquer les noms de François Couperin, d’Antoine et Jean-Baptiste Forqueray, de Louis de Caix d’Hervelois et de Sainte-Colombe parmi tant d’autres maîtres aujourd’hui tombés dans l’oubli et, surtout, de Marin Marais, auquel est plus particulièrement dédié cet enregistrement réalisé par l’ensemble Nouvelles Voix. C’est lui, en effet, qui a donné à deux reprises sa grande popularité à la viole de gambe en tant qu’instrument soliste, en France. Une première fois entre la toute fin du XVIIème siècle et le début du siècle suivant, puis au XXème siècle, lorsque, dans les années 90, le cinéaste Alain Corneau devait raconter l’histoire de ce très grand musicien avec le concours du violiste Jordi Savall dans le film « Tous les matins du monde ».

Interprète, compositeur, Marin Marais publia son premier livre de viole en 1686, alors que la littérature pour cet instrument envahissait le marché éditorial français. D’emblée, on voit apparaître sa prédilection pour un langage très expressif, conférant à nombre de ses compositions, au fil des quatre autres livres qui s’ensuivront, une claire volonté de faire chanter cet instrument comme s’il devait être porteur de tout le lyrisme qui, jusqu’alors, n’était réservé qu’à la musique vocale (qui constitue d’ailleurs les origines musicales du jeune Marin Marais). Paradoxalement la beauté de ce timbre si étrange et captivant nous perce le cœur pour nous rappeler la souffrance, la douleur, le désarroi, la mort mais nous élève l’esprit dans la beauté, la jouissance, le bonheur et nous ramène à la vie en nous rappelant la douleur de la beauté...

Folies Humaines… La mort rend le sens à la vie et la souffrance nous donne des frissons et fait vibrer notre âme mortelle. Cette douleur qui éleva notre âme au plaisir absolu jusqu’à l’extase. La musique de Marais est imprégnée de cette dualité de la beauté causé par la douleur... de l’exubérance à l’humilité…

Ronald MARTIN ALONSO (viole de gambe)
Thomas SOLTANI (clavecin)


 
38 rue de Rivoli (Métro entre Hôtel de Ville et St Paul)
http://www.38riv.com/


Tarifs: 13€ - 10€ (adhérents ACH 2014) - 5€ (-12ans)  (CB non acceptées)
réservations   http://www.38riv.com (menu programmation)
 
 
 
dès 16h30 le salon de thé du 38 Riv' vous proposera thés, cafés et autres boissons agrémentées de douceurs du jour.


Cave Du 38Riv


Mardi 13 Mai 2014 - 15:18
Paris ( 75 )

Nouveau commentaire :
Pour pouvoir laisser votre commentaire vous devez être enregistrer ici le lien direct : http://www.mobbee.fr/subscription/

Paris ( 75 ) | (77) Seine-et-Marne | (78) Yvelines | (91) Essonne | (92) Hauts-de-Seine | (93) Seine-Saint-Denis | (94) Val-de-Marne | (95) Val-d'Oise