MoBBee / Sommaire
© 2008 / 2018 @MoBBee.fr



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez
Ce Sujet à été Lu : 289 fois sur le site MoBBee.fr


Lundi 1 Juillet 2013 - 22:40

Les Tours de la Rochelle

crédit photo : © Philippe Berthé / CMN


LES TOURS DE LA ROCHELLE
la tour Saint-Nicolas, la tour de la Chaîne et la tour de la Lanterne



Dressées face à l’Atlantique, les trois tours de La Rochelle, tours Saint-Nicolas (xive siècle), de la Chaîne (xive siècle) et de la Lanterne
(xve siècle) sont les vestiges d’un grand programme de fortifications édifié à partir de 1199 par la ville. 


La tour Saint-Nicolas et la tour de la Chaîne constituent la majestueuse porte d’entrée du Vieux-Port, qui a tenu pendant dix siècles la fonction de verrou défensif du front de mer de la ville. Véritables demeures palatiales et donjons urbains, elles sont le symbole d’une ville forte de ses privilèges et de son commerce maritime. 

Les Tours de la Rochelle

La tour de la Lanterne, phare le plus ancien de la côte atlantique puis prison de la Marine Royale et des troupes coloniales, renferme plus de 600 graffiti gravés par des détenus durant 3 siècles.

Ces trois tours offrent un panorama exceptionnel et unique sur la ville de La Rochelle, la rade et les îles.
 
Les tours de La Rochelle sont ouvertes au public par le Centre des monuments nationaux.

La tour Saint-Nicolas / Contact : 05 46 41 74 13

tour des Prêtres
tour des Prêtres

La tour Saint-Nicolas (XIVe siècle) constitue avec la tour de la Chaîne la majestueuse porte d’entrée du Vieux-Port de La Rochelle qui remplit pendant 10 siècles la fonction de verrou défensif du front de mer de la ville. 
 
Véritables donjons urbains et demeures palatiales, symboles d’une ville forte de ses privilèges et de son commerce, les deux tours étaient alors dirigées par un capitaine nommé chaque année lors de l’élection du maire.
 
La tour Saint-Nicolas perd son toit en poivrière lors de la Fronde en 1652 et sert, de 1659 à 1670, de structure d’accueil aux rites initiatiques des Compagnons charpentiers de marine, venus de Hambourg pour monter un chantier naval à La Rochelle. 
 
Après une restauration extérieure sommaire, la tour est alors utilisée comme prison pour les Huguenots à l’époque de la Révocation de l’Edit de Nantes, puis pour les Chouans durant les guerres révolutionnaires. 
 
En 1879, la tour Saint-Nicolas est classée monument historique. Entre 1884 et 1904 elle bénéficie d’une importante restauration.
 

La tour de la Chaîne / Contact : 05 46 34 11 81

Tour de la chaîne
Tour de la chaîne

La tour de la Chaîne (XIVe siècle) constitue avec la tour Saint-Nicolas la majestueuse porte d’entrée du Vieux-Port de La Rochelle qui remplit pendant
10 siècles la fonction de verrou défensif du front de mer de la ville. 
 
Véritables donjons urbains et demeures palatiales, symboles d’une ville forte de ses privilèges et de son commerce, les deux tours étaient alors dirigées par un Capitaine nommé chaque année lors de l’élection du maire.
 
Comme son collègue de la tour Saint-Nicolas, le Capitaine de la tour de la Chaîne est tenu d’y résider. Il est chargé de surveiller les mouvements des bateaux et le trafic du port, de faire percevoir les droits et les taxes. Après la visite de Louis XI en 1472, la tour devient le lieu de résidence du gouverneur de la ville. 
 
A l’époque Protestante, la tour de la Chaîne est un lieu sacralisé : c’est à son sommet que flotte l’étendard aux couleurs de la ville. 
 
La tour de la Chaîne, fortement endommagée en 1652, alors qu’elle sert de poudrière, restera éventrée pendant trois siècles. Il faudra attendre le XXe siècle pour qu’elle soit restaurée et dotée d’une nouvelle couverture.
 
La tour est classée au titre des monuments historiques en 1879.
 
A partir de 1909, elle bénéficie d’importantes restaurations qui lui rendent des mâchicoulis et un crénelage et permettent son ouverture au public en 1998. 
 
Depuis 2008, la tour accueille une exposition permanente « La Rochelle-Québec, embarquez vers la Nouvelle-France », une invitation à suivre les migrants du XVIIe siècle dans leur voyage vers le Nouveau Monde. Elle a été inaugurée le 8 mai 2008, à l’occasion des 400 ans de la fondation de la ville de Québec, en présence de la Gouverneure Générale du Canada. 

Durement touchée par la tempête Xynthia en 2010, une nouvelle scénographie a vu le jour en 2013, incluant des éléments sur les « Filles du Roi ».

La tour de la Lanterne / Contact : 05 46 41 56 04

Tour des Quatre Sergents © Philippe Berthé / CMN
Tour des Quatre Sergents © Philippe Berthé / CMN

La tour de la Lanterne (XIIe et XVe siècles) est un ouvrage complexe qui, au Moyen Age, assume des rôles différents : elle contrôle et permet le désarmement des bateaux qui entrent dans le port, sert de pivot pour le guet de la mer le long des côtes de l’Aunis et guide les navires, car elle combine un amer et un phare. 
 
Elle a absorbé au XVe siècle une tour plus ancienne dont subsistent les trois premiers niveaux. Elle fut également appelée la « tour du Garrot », du nom du cabestan servant à désarmer les nefs avant leur entrée dans le port. La lanterne vitrée couronnant l’escalier, célébrée par Rabelais en 1564 dans « Pantagruel », contenait un cierge servant de phare aux navigateurs. 
 
Au XVIe siècle, la tour de la Lanterne fait office de prison, d’abord pour des prêtres, puis jusqu’au XIXe siècle elle abrite des Anglais capturés sur leurs vaisseaux aux XVIIe et XVIIIe siècles, des Vendéens durant les Guerres de Vendée, des soldats déserteurs ou indisciplinés au temps de la prison militaire… Plusieurs ont laissé des graffiti qui rappellent leur séjour dans la tour.
En 1820, la tour devient prison militaire. Elle aurait accueilli à cette époque les quatre sergents de la conspiration de La Rochelle, c’est pourquoi les Rochelais l’appellent encore aujourd’hui la « tour des Quatre Sergents ».
Cessant d’être une prison, la tour de la Lanterne est classée au titre des monuments historiques en 1879. Elle a été restaurée de 1900 à 1914. Elle abrite une collection remarquable de plus de 600 graffiti gravés par des pirates, corsaires, prisonniers de droit commun ou prisonniers de religion. 
Elle reste également le phare le plus ancien de la côte atlantique. 
 
 

Informations pratiques Tours de La Rochelle


Horaires 
du 1er avril au 30 septembre, tous les jours de 10h à 18h30
du 1er octobre au 31 mars, tous les jours de 10h à 13h et de 14h15 à 17h30
 
fermé les 1er janvier, 1er mai, 25 décembre.
 
Droits d’entrée 2013 (pour chaque tour)
Plein tarif : 6 €
Tarif groupe : 5 € (groupe de plus de 20 personnes)
Gratuit pour les moins de 18 ans
Gratuit pour les 18-25 ans résidents de l’Union Européenne
 
Droits d’entrée 3 Tours : 
Plein tarif : 8,50 €
Tarif groupe : 6,50 € (groupe de plus de 20 personnes)
Gratuit pour les moins de 18 ans
Gratuit pour les 18-25 ans résidents de l’Union Européenne
 



Source : Isabelle de Santerre


Lundi 1 Juillet 2013 - 22:41
La Rochelle

Dans la même rubrique sur MoBBee.fr:
< >

Jeudi 13 Juin 2013 - 10:09 P'tit Train de Saint Trojan

Ile d'Oléron, | Ile de Ré | La Rochelle