MoBBee / Sommaire
Tweets deMoBBee Tweets deMoBBee
MoBBee.fr : Toute l'actualité en direct et en continu.© ELP-Multimédia - 2008 - 2021 - CNIL : 1460438 / N°DPO : 226 -
Bienvenue sur MoBBee.fr : Portail et réseau Social d'Informations culturelles en temps réel.
Passez votre article sur MoBBee.fr
Recherche par mots clé dans les articles en ligne.
24 Abdelwaheb Sefsaf alain jean-marie albin de la simone album amiens animation annika and the forest annika grill apî Arise Arnaud Estor Astrig Siranossian barange Bascoul Ben Aïm billets bliss Block blues Boutelis calais carole masseport celine mauge chanson chanson alsacienne Chœurs et Danses des Marins de l'armée Rouge ciné concert cirque classique clip Commedia dell'arte concert Conte creuse cristal records cuba cyber harcèlement Céline Baumgartner danse danses David Lescot DELUOL Solène diaporama dire straits dome de paris dérèglements climatiques ecologie edith fambuena en equilibre erol josué Erzulie FESTIVAL 1001 NOTES Festival Jeunes créatrices 2022 Festival Nouvelles Voix en Beaujolais 2021 Francis Keck french lova Fresquel funk féloche geomuse go fast gregory dillon Gøljan haiti Haute-Vienne Helen K i feel fat ignatus Isabelle Loeffler jazz je m'en vais Jean Bellorini jean-jacques nyssen joaquin phenix Johanna Saint-Pierre joker Jordi Savall joss bari journée mondiale des océans Julie Guichard Jérôme Martineau-Ricotti Keller kiddie come home kolinga kreolia l'été La générale Mu Guiying (opéra Wu) la proie est reine laughing seabird Le Mystère Bouffe Le Pré Saint-Gervais legacy Limousin logicaltramp Loto 3000 lovely Lucas Debargue Ludmilla Dabo lyon madlib mama mariussolal masseport MASSTØ Maïanne Barthès meme la nuit mobbee moggy money for nothing morgane kerhousse Music'Aout à Hoerdt musique nada es seguro Nemanja Radulovic norvege ocean ola kvernberg Onéguine Orchestre de chambre de la Nouvelle Europe Paroles de Conteurs philippe cohen solal piano Pierre Ducrozet Piers Faccini pop pretence province r&b rap raphaelle chovin Raphaël remix reservations riopy rock rock da house rock legends rodolphe lauretta rovski Rébecca M'Boungou Sacha Rudy sad magic safeplace salah khaili seine musicale Si loin si proche single Sonia Barcet sonia nemirovsky. soul spaceshipone spectacle Stage steamdome II stone von brooken stéphanie acquette suede sun ra supertramp sweet dream Sylvain Griotto take it easy agency telerealité the hypogean the transformation place the voice the volunteered slaves Thibaut Eiferman Thylacine todd phillips tournée trees in my head Tulle underdog records urbain variété Vassivière vaudou video Villefranche sur Saône violon vivre (no way back) Vladimir Cosma vodou warner woman YADAM Yemayá Yilian Cañizares Āpi
Piers Faccini 25/05/2022 Arise 24/05/2022 Onéguine 10/05/2022 Raphaël 05/04/2022 Joker dévoile sa tournée de ciné-concerts en 2022 03/04/2022 Block (à partir de 3 ans) 02/04/2022 Loto 3000 16/03/2022 Si loin si proche 04/03/2022 Le chant du vertige 01/03/2022 Festival Jeunes créatrices 2022 31/01/2022 PAROLES DE CONTEURS 20/08/2021

© MoBBee.fr



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez
Ce Sujet à été Lu : 780 fois sur le site MoBBee.fr

Jeudi 15 Septembre 2011 - 22:48

Street Art : Exposition RUE POPOF


A partir du 21 septembre 2011, Artof Popof construit sa ville Galerie Ligne 13


L'artiste questionne le rapport de l’humain à l’urbain à travers une série de ses derniers travaux - dessins et toiles - réalisés en 2011.

Artof Popof est né en Union Soviétique en 1975, pendant la guerre froide, entouré d’artistes et d’intellectuels issus du mouvement non-conformiste. Dès 89 il participe activement au mouvement graffiti en France et collabore avec la MAC. L’artiste tire son énergie de l’agitation de la rue et cultive son imaginaire dans le bourdonnement de la cité. Sa peinture décrit avec finesse les lumières et les matières de la ville. Sa cité est vivante et hantée d’histoires. Artof Popof construit son univers entre tags, portraits, architectures, textes et textures. On voyage dans sa Cityzen, on s’évade dans ses rues colorées, à travers ses perspectives et ses motifs. La ville s’éveille dans ses lumières et ses bruits. Une foule se presse et se croise. Tout ici est indiqué, signalé ou suggéré. L’image est omniprésente, elle envahit l’espace, dirige, informe et distrait. Popof imprime sa poésie sur ses constructions, inspiré par la matière et le mouvement.


Artof Popof, l’être urbain

Au fil du temps la ville tisse sa toile. Sans répit elle gagne du terrain. Ses perspectives s’évadent en traits de fuites dépassant l’horizon. Du goudron plein les poumons la ville pousse, tousse, glousse, elle vie et vibre. Elle se saigne et se soigne, elle se transforme, elle cicatrise. Sur les lignes de sa main, entre les lignes à haute tension et les lignes de chemin de fer, des rangées d’humains dérangés s’entrechoquent. Cloisonnée dans ce labyrinthe, creusée au bulldozer, une armée inconsciente s’agite.

En premières lignes, au pied du mur, la règle c’est marche ou crève. Il faut s’aligner, filer droit et garder la ligne. Entre les codes barres et les routes barrées, entre les barreaux et les cages d’escaliers, il faut avancer, se battre, même si on nous pousse dans les cordes. Dans cette architecture chaotique, il faut se fondre dans le décor, être un pixel sur l’écran, juste un point… à la ligne.

Mais à chacun sa ligne de conduite, à chaque grain sa folie. Sur cette terre peu fertile, lui n’est qu’une petite graine d’homme. C’est un être urbain issu d’une longue lignée de piétons pas sages. Il ressemble trait pour trait à son père, il a le même attrait pour l’essence poétique et les sens interdits. Cette ville est sa zone, il en est le city-zen. Il a apprit à lire entre ses lignes, a dompter sa nature féroce. Libre comme l’Art il traverse en dehors des clous et saute les barrières. C’est un funambule, qui danse sur le fil du rasoir et qui coupe à travers champ. Il ne veut pas tomber dans le panneau, alors là où tout est indiqué il réécrit son scénario et le tague sur les murs en lettres capitales, pour ne pas capituler.

Au fil du temps la ville tisse sa toile, lui il la peint. Dans ce bric-à-brac l’être urbain braque les briques et se répand comme une trainée de poudre. Il esquisse un mouvement, laisse sa trace, marque son temps à l’encre indélébile. Il peint frénétiquement et se tut à la tâche, goutte que goutte. Il trace son sillon sur le bitume, cultive le béton, y fait germer les fleurs de pavé. Le graffiti, c’est l’art du peuple, c’est l’icône vrai sur fosse sceptique. Entre cri acrylique et écrit décrié, cet art emmuré a mûri, il a grandi, il est devenu majeur, et c’est un d’union que trace son marqueur.

L’exposition s’accompagne de la sortie d’un ouvrage dans la collection Opus délits chez Critères Editions intitulé « Libre comme l’Art ». 2 séances de dédicaces de ce livre aura lieu pendant l’exposition les dimanches 2 et 16 octobre 2011.


Exposition du 21 septembre au 21 octobre 2011

Vernissage mercredi 21 septembre 2011 à partir de 18h

Dédicaces les dimanches 2 et 16 octobre de 15h à 18h



INFORMATIONS PRATIQUES ENTREE LIBRE ACCES
13 rue la Condamine 75017 Paris Du mercredi au samedi : 14h30-19h30 Métro : La Fourche ou Place Clichy
06 08 82 84 87 – 06 07 13 36 50 Dimanches 2 et 16 octobre : 15h00-18h00 Parking : 51 rue Lemercier 75017
galerieligne13@wanadoo.fr
www.galerieligne13.com


catherine botton


Jeudi 15 Septembre 2011 - 22:48
( 75 ) Paris

Nouveau commentaire :
Pour pouvoir laisser votre commentaire vous devez être enregistrer ici le lien direct : http://www.mobbee.fr/subscription/

( 75 ) Paris | (77) Seine-et-Marne | (78) Yvelines | (91) Essonne | (92) Hauts-de-Seine | (93) Seine-Saint-Denis | (94) Val-de-Marne | (95) Val-d'Oise