MoBBee / Sommaire
Tweets deMoBBee Tweets deMoBBee
MoBBee.fr : Actualité en direct et en continu.© ELP-Multimédia - 2008 - 2021 - CNIL : 1460438 / N°DPO : 226 -
Bienvenue sur MoBBee.fr : Portail et réseau Social d'Informations culturelles en temps réel.
Passez votre article sur MoBBee.fr
Recherche par mots clé dans les articles en ligne.
2 days in paris Adrian Villagomez album alexis hk algérie Ariel Nasr Arise audiogram barbara batteur beatmaker belle du berry Ben Aïm big scoop records billetterie block party bordeaux Cauvaldor Charlie Kunce chez laurette chrystabell cinema cineode ciné concert clip commun maintenant compilation concert cover célestin daily jam - aimer danse david lynch digital djam Dominic Vanchesteing duprince records edith piaf electric blue cats electro Emma Cochrane eric serra espace julien fanfare fatbabs fills monkey fixe florent marchet french tour fresh spring funk gnawa hideway hip hop i don't know iboat isa jazz jazz actuel jazz out of norway jazzland je sais que Jean Bellorini julia guez justin time records Kaboul l'amour je fais pas L'association Ecaussystème la boule noire La générale Mu Guiying (opéra Wu) Laura Anglade LE GRAND BLEU Les Boxeuses de Kaboul live luc besson MAIF marie di la Marie Giambruno mayfly midnight star miss lune musique naaman new morning ninkasi norvege on a daily Onéguine organique tour palais des congres paris paris combo peter peter Piers Faccini pop precy jardin quebec quesaco ? radio kaizman reggae reprises rock salah khaili salle pleyel Sam Kirmayer Samuel Matsinhe Secours Populaire seine de la vie parisienne SESSION LIVE H2T souillac spectacle de rue sébastien rambaud tako tsubo Talibans the brooks Thibaut Eiferman tournée tournée franàaise tout là-haut trente titres trois points twin peaks Venez donc chez moi video vidéo youtube zaz

© MoBBee.fr



Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez
Ce Sujet à été Lu : 549 fois sur le site MoBBee.fr


Jeudi 22 Septembre 2011 - 14:25

WANG Guanying dans "Changement de vision, les œuvres artistiques après l'époque de MAO Zedong",

une exposition collective proposée par la Sunbow Art Gallery (Shanghai)


vernissage le jeudi 06 octobre 2011 à 19h00 (Artspace Galleries, Village Suisse, 75015 Paris)


WANG Guanying

WANG Guanying,
WANG Guanying,

WANG Guanying, professeur agrégé de l’institut des Beaux-Arts de l'Université de Shanghai, directeur de maîtrises, membre de l’Association chinoise des Artistes, membre du conseil de l’Association des Beaux-Arts de la Province du Jilin. Ses œuvres ont été participées plusieurs fois à des expositions en Chine et à l'étranger. En 2004, il est nommé par le Vermont Arts Center des États-Unis comme un des artistes exceptionnels de 2004-2005 de la Chine. De plus, il a été invité à aller aux États-Unis pour une étude créative. En 2008, il a été allé à la Cité des Arts de Paris en France pour une étude créative.

 


WANG Guanying dans "Changement de vision, les œuvres artistiques après l'époque de MAO Zedong",
Le quadriptyque monumental  WANG Guanying Faire la queue illustre le 9 septembre, jour anniversaire de la mort de MAO Zedong lors duquel des milliers de personnes venues des quatre coins de Chine et de l’étranger, défilent devant la dépouille du grand homme Place Tian An Men.

L’hommage est spontané : on rie, on s’agite, on se protège du soleil, on se parle, on avance doucement en supportant naturellement le temps d’attente qui, à l’évidence, fait partie de la cérémonie. La plupart des acteurs de cette foule bigarrée, enfants, adolescents, parents, grands parents, handicapés, venus de tous horizons, issus de toutes origines, tournent leur visage de face et observent avec curiosité les spectateurs du tableau, comme si nous étions, nous-aussi, un tableau digne d’intérêt. Au beau milieu de chacun des quatre morceaux de peinture, une jeune fille occupe une place privilégiée et nous regarde ostensiblement, nous, qui les regardons tous. Ces adolescentes participent à la cohérence, à l’unité picturale de l’ensemble.

WANG Guanying fait ici acte de « distanciation » et son réalisme « brechtien » prend dès lors une force expressive très intense. Ce procédé interdit l’identification de l’« acteur »  -ici l’humain peint par l’artiste en grandeur réelle- avec le personnage qu’il est censé représenter. Le très subtil jeu des regards entre les personnages eux-mêmes, entre les personnages et le peintre, entre les personnages et les spectateurs de la scène, perturbe complètement notre perception traditionnelle d’une « scène de genre » en mettant en doute la véracité de ce que nous voyons.

Certainement, si le titre ne nous était pas donné, qui pourrait instinctivement savoir qu’il s’agit d’un hommage du peuple de Chine à son héros légendaire ?... Le « pacte tacite de croyance » entre la figuration peinte et le spectateur est ici bousculé malgré le respect absolu et en dépit d’une tendresse contagieuse de l’artiste pour ses modèles. Plus rien, alors, ne demeure figé : les figurants débordent de vie et nous sommes directement interpellés pour devenir à notre tour acteurs de la scène qui se joue, pour en finir avec notre statut de simples voyeurs passifs…

A y regarder de près, le travail de WANG Guanying s’enracine dans la grande tradition de la peinture chinoise, intégrant aussi bien la mémoire des œuvres de Yen Li-pen (mort en 673), peintre de la cour de l’époque T’ang dont le rouleau des Treize empereurs (Boston, Museum of Fine Arts) dénote un réalisme à la fois noble et d’une ineffable douceur, que celle des rouleaux peints du XVIIe siècle dont le dessin souligne le raffinement éblouissant. L’artiste renouvelle le genre qu’il adapte au monde contemporain en y ajoutant les acquis de l’art du XXe siècle, tiré notamment du courant occidental hyperréaliste. Il en résulte une œuvre fascinante, qui porte au plus haut les exigences de la peinture et dont l’indépendance d’esprit, lui aussi distancié du diktat du « politiquement correct » de l’art dit « contemporain », révèle un fier artiste ignorant volontairement la mode conceptuelle, et en pleine possession de ses moyens plastiques. Dès 1933, Roger Garaudy affirmait qu’ « être réaliste, ce n’est pas imiter l’image du réel, mais imiter son activité ; ce n’est pas donner un calque ou un double des choses, des évènements ou des hommes, mais participer à l’acte créateur d’un monde en train de se faire, en trouver le rythme intérieur. » Ce rythme intérieur, nous le sentons battre au cœur des figurants qui animent l’œuvre de WANG Guanying.  En tout cas, son quadriptyque est une invitation parfaitement réussie à faire la queue, à notre tour…
 
Noël Coret
Ecrivain d’Art
Président du Salon d’Automne


Projet Mao Ze Dong


Jeudi 22 Septembre 2011 - 14:44
( 75 ) Paris

Nouveau commentaire :
Pour pouvoir laisser votre commentaire vous devez être enregistrer ici le lien direct : http://www.mobbee.fr/subscription/

( 75 ) Paris | (77) Seine-et-Marne | (78) Yvelines | (91) Essonne | (92) Hauts-de-Seine | (93) Seine-Saint-Denis | (94) Val-de-Marne | (95) Val-d'Oise